On a beaucoup parlé du Plan Nord dans les médias québécois, mais très peu de son impact écologique. Pour une bonne raison : c’est loin des grands centres, il n’y a pas eu beaucoup d’études, et il n’y a pas beaucoup de monde sur place pour en mener non plus. C’est le sujet de notre émission de cette semaine.

Fichier audio

 

Que savons-nous exactement sur cet environnement? Notre ignorance peut-elle nous porter préjudice? Que signifie cette promesse de compléter le réseau des aires protégées? Ce sont les premières questions qu’Isabelle Burgun pose à ses invités : Nicolas Mainville, biologiste de la conservation et représentant de Greenpeace Canada; Dominique Berteaux, de la Chaire de recherche en conservation des écosystèmes nordiques à l’Université du Québec à Rimouski; et Marcel Darveau, chef de la recherche chez Canards Illimités Canada et représentant du secteur de la recherche à la Table des partenaires du Plan Nord.

Ils ne partagent pas tous les mêmes inquiétudes, mais ils s’entendent sur le fait qu’on manque de balises : les routes et les infrastructures à construire auront-elles un impact sur des écosystèmes plus fragiles que d’autres? La forêt boréale n’est-elle pas un puits de carbone pour l’ensemble de la planète? Et jusqu’à quel point le droit minier prévaut-il sur la conservation?

Également dans les actualités : le gouvernement québécois est revenu sur sa décision de fusionner les trois organismes subventionnaires; à Ottawa, il n’est pas impossible qu’on ait droit à une politique de réduction des gaz à effet de serre; et il y a exactement un an, une étude américaine spéculait sur ce qui arriverait au lac Champlain —et par le fait même, à la rivière Richelieu— si le réchauffement climatique se poursuivait au même rythme d’ici 2100.

+++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal). Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions de cette saison. Pour les archives des deux saisons précédentes, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et nous télécharger sur iTunes.