Plus tôt ce mois-ci, un père de Kingston, Ontario, a accepté de faire un don de foie à l'une de ses jumelles adoptives. Les petites souffrent du syndrome d'Alagille —une maladie orpheline qui touche les enfants et provoque l’accumulation de bile dans le foie, ce qui les oblige à être nourries même la nuit.

Une histoire qui ramène dans les médias les dons d’organes.

En effet, s’il est connu que l’on peut donner des organes à son décès —aussi simplement que de signer à l’endos de sa carte d’assurance-maladie— il est également possible de donner des organes de son vivant.

Comme dans le cas du papa ontarien, Michael Wagner, il est possible de donner jusqu’à 70% de son foie pour aider une personne malade. Il est aussi possible de donner un rein.

Depuis quatre ans, il existe même un programme gouvernemental de soutien aux donneurs vivants administré par Transplant Québec: le Programme de remboursement des dépenses aux donneurs vivants.

Cette histoire rappelle aussi combien le temps d’attente pour un don d’organe est long. Au Québec, on l’estime à deux ans pour un rein. Plus de six mois pour un cœur et un poumon, trois ans (1098 jours) pour des poumons, presque qu’un an (288 jours) pour un foie et plus de deux ans (913 jours) pour un pancréas. Selon les chiffres de Transplant Québec à la mi-février: 165 donneurs, 503 personnes transplantées et 1047 personnes en attente d’un don. Dans l’ensemble du Canada, ce sont 4000 Canadiens qui attendent une greffe d’organe.

Un donneur, lors de son décès, peut sauver jusqu’à 8 vies —et si on comptabilise le don de tissus, ce sont en tout 23 personnes qu’on aide. Il existe au Québec un registre informatisé des consentements au don d’organes et de tissus.

Après une petite hausse du nombre de donneurs de 15% des donneurs en 2012, c’est à nouveau une période difficile pour ceux qui attendent.

Nos invités:

Louis Beaulieu, directeur général de Transplant Québec Caroline Dupont, porte-parole à la Direction des communications de la Régie de l’assurance-maladie du Québec

Écoutez l'émission en cliquant sur le lien audio ci-contre, à gauche.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les six stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun et Pascal Lapointe. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.