Cette semaine, nous allons parler de racisme et de ce que peut faire la science pour lutter contre les préjugés et encourager la diversité et le vivre-ensemble.

Fichier audio

Nous préparions une émission sur le mouvement Black Lives Matter lorsque nous avons appris le décès de Joyce Echaquan. Cette maman attikamek de 37 ans, qui a perdu la vie à l’hôpital de Joliette, sous les insultes de deux membres du personnel soignant.

Une enquête du Bureau du coroner va permettre de faire la lumière sur ce drame mais déjà, plusieurs ont appelé le gouvernement québécois à se prononcer sur le « racisme systémique » —un terme qu’il refuse toujours d’adopter.

Aux États-Unis, le meurtre de George Floyd par des policiers de Minneapolis avait eu des répercussions jusque dans les pages des revues de science et au sein des associations scientifiques, qui appelaient les chercheurs à faire leur mea culpa.

De nombreux chercheurs canadiens avaient de leur côté fait un appel à la grève le 10 juin dernier. Il s’agissait d’un appel aux institutions scientifiques à s’interroger sur leurs pratiques et leurs gestes visant à éliminer le racisme de leurs murs.

Cet appel a-t-il été entendu ? Isabelle Burgun en parle avec:

  • Mariloue Daudier, conseillère à l’équité, la diversité et l’inclusion à l’Institut de valorisation des données, IVADO
  • Nadine Beauger, présidente-directrice générale du Centre d’excellence en commercialisation et en recherche, en découverte de médicaments, IRICoR

 

Pourquoi faut-il un drame pour parler du racisme? Mme Beauger: trouvez-vous qu'il soit plus difficile de faire sa place pour une personne de couleur dans les domaines scientifiques ? Mme Daudier: vous vous êtes spécialisée en gestion de la diversité. Quelles sont les stratégies pour bâtir des milieux de travail inclusifs? Faut-il plus de modèles, de mentors, chez les minorités visibles, les autochtones, les femmes?

C’est pas assez de dire, ma porte est ouverte, venez me voir quand vous voulez.  -Mariloue Daudier

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche pour cette émission: Isabelle Burgun. Vous pouvez également nous écouter, entre autres, sur CIBO (Senneterre), CFOU (Trois-Rivières), CIAX (Windsor) et CFLX (Sherbrooke). 

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.

 

Photo: Joyce Echaquan vue par Jeangagnon / Wikipedia Commons