Lorsqu’ils attendent un enfant, de nombreux parents s’interrogent sur la pertinence de garder leur animal de compagnie. Pourtant, ils ne devraient pas s’inquiéter, car le chien pourrait être le meilleur ami de la santé de bébé.

En effet, les animaux de compagnie, et plus particulièrement le chien, protégeraient avantageusement les bébés des infections, avancent des chercheurs finlandais.

Les chercheurs ont suivi 397 enfants, entre la naissance et leur premier anniversaire, dont certains vivaient avec des chiens et chats. Cette étude révèle que les enfants ayant côtoyé un animal de compagnie seraient en meilleure santé que ceux qui n’en avaient pas. Ils auraient développé 30% de moins de symptômes infectieux et la moitié moins d’otites et autres infections d’oreilles.

Les parents, à travers un questionnaire, ont relevé les petits nez qui coulent, les toux, les fièvres, les diarrhées et les infections diverses de leurs enfants. Les propriétaires de chiens ou de chats devaient aussi noter le temps passé par ceux-ci à l’extérieur.

D’emblée, les chercheurs ont remarqué que les bébés des domiciles accueillant des chiens ou des chats recevaient moins d’antibiotiques que leurs amis sans animaux et faisaient aussi moins souvent de fièvre.

Selon les chercheurs, passer au moins 6 heures en compagnie des animaux garantirait aux enfants une bonne protection. «La présence du chien fait mûrir le système immunitaire du jeune enfant, ce qui permet au bébé de subir de moins fréquentes et de moins longues infections», explique Eija Bergroth, pédiatre affiliée à l’hôpital universitaire Kuopio, en Finlande et principale auteure de cette étude. Le chien ramènerait plus de poussières et de bactéries de l’extérieur –contrairement au chat qui vit plus souvent dans la maison– ce qui stimulerait davantage le système immunitaire des bébés.

Les enfants en contact avec plusieurs animaux de compagnie pourraient aussi voir diminuer leur risque de développer des allergies contrairement à ceux qui ne sont jamais avec des chats ou des chiens.

Les parents, à travers un questionnaire, ont relevé les petits nez qui coulent, les toux, les fièvres, les diarrhées et les infections diverses de leurs enfants. Les propriétaires de chiens ou de chats devaient aussi noter le temps passé par ceux-ci à l’extérieur de la maison.