Comment convaincre un conservateur de se préoccuper de l’environnement? Montrez-lui des photos de ce que c’était... avant qu’il n’y ait des règles.

Cheminées d’usines qui envoient leurs fumées au-dessus d’un quartier résidentiel ou forêt remplie de déchets: ce sont deux des photos que des chercheurs de l’Université de Californie à Berkeley ont présentées à ces conservateurs qui leur servaient de cobayes. En plus de vidéos et de textes à lire sur ces mêmes sujets.

L’hypothèse était: la motivation à agir sera plus forte si ces gens sentent le besoin de protéger «la pureté de l’environnement», plutôt que si on leur parle de moralité ou de leurs petits-enfants.

L’analyse de contenu des pages d’opinions des journaux et des annonces de services publics fait ressortir que le discours environnemental contemporain est largement basé sur des préoccupations morales... Toutefois, nous avons découvert que de reformuler la rhétorique pro-environnement en terme de pureté, une valeur morale qui a une forte résonance surtout chez les conservateurs, éliminait en bonne partie la distance entre les attitudes face à l’environnement [des gens de gauche et de droite].

Comme d’autres études l’ont souligné, les gens dont le coeur penche à gauche sont davantage remués par les arguments moraux propres au discours environnemental «classique» —populations affectées par la hausse du niveau des eaux, par la sécheresse ou la canicule, etc. Mais il a également été plusieurs fois suggéré qu’il serait possible, avec les arguments adéquats, de convaincre aussi les gens de droite d’agir pour protéger l’environnement, y compris pour combattre le réchauffement climatique. «Ces résultats suggèrent que la polarisation politique autour des questions environnementales n’est pas inévitable mais qu’elle peut être atténuée.»

Plusieurs de ces groupes perçoivent la dégradation de l’environnement comme une profanation du monde que Dieu a créé, en contradiction avec les principes de pureté et de sainteté, ce qui motive certains adhérents à prendre des positions pro-environnement. Plus généralement, la plupart des grandes religions mettent l’accent sur le rôle de l’humanité comme gardienne de la Terre, chargée de [la] garder pure et sacrée.