La chimie est souvent la mal-aimée des sciences: elle ne fait pas rêver comme l’astronomie, elle ne promet pas monts et merveilles comme la génétique. Mais en 2013, deux chimistes ont propulsé cette discipline vers de nouveaux sommets.

1. François 1er

Vous l’aviez peut-être oublié, mais, eh oui, le pape a une formation en chimie. Une maîtrise obtenue à l’Université de Buenos Aires, comme s’en réjouissait notre chimiste-blogueur-en-résidence, Ariel Fenster.

2. Walter White

Pour les millions de téléspectateurs de la télésérie acclamée Breaking Bad —sur cet anti-héros qui se transforme en un producteur de méthamphétamines— il sera désormais très difficile de voir un prof de chimie de la même façon.

Et au passage, l’Agence Science-Presse est sûrement l’un des rares médias à avoir réuni ces deux-là dans le même texte...