Il y a 11 000 ans, un chien a transmis un cancer à ses congénères. Ils vivent toujours avec.

Dans un de ces tournants de l’évolution dont le monde microscopique a le secret, une tumeur cancéreuse dans les testicules d’un chien a évolué en un parasite transmissible sexuellement. C’était il y a 11 000 ans, viennent d’établir des généticiens britanniques à partir du génome de cette «tumeur canine transmissible sexuellement» (c’est son nom). Une partie de ces gènes leur permettent même d’établir que le «patient zéro» était un chien ressemblant à un Husky ou un Malamute. En un sens, c’est comme si cette tumeur avait trouvé le moyen d’être immortelle: alors qu’un cancer est censé mourir avec son hôte, cette tumeur-ci est devenue un parasite qui poursuit son existence avec chaque nouvelle génération de chien ( Science ).