Attacher des roches pointues au bout d’un bâton, une technique inventée il y a moins de 300 000 ans, pourrait être la révolution-clef qui a permis à nos ancêtres de se démarquer des autres espèces humaines —et des prédateurs.

Davantage que la capacité à tailler des pierres, vieille de millions d’années, une lance permet de se tenir à distance des bêtes dangereuses et d’élargir la variété des animaux dont l’humain a pu se nourrir. Mais surtout, allèguent aujourd’hui les anthropologues, toutes les étapes nécessaires à la fabrication d’une lance supposent une «conceptualisation» qui signifie que les capacités du cerveau de l’époque sont en train de faire un bond en avant. Le fait de se transformer en chasseur serait-il l’avancée déterminante sur la route de ce que nous appelons l’intelligence humaine? ( Scientific American ).