Le bruant à gorge blanche cherche-t-il à innover? L’oiseau délaisserait depuis quelques années son chant traditionnel pour adopter une version plus « actuelle », rapporte le New York Times.

« Où es-tu Frédéric, Frédéric, Frédéric? » Le chant du bruant à gorge blanche se reconnait facilement, et la comptine est utilisée par des Québécois depuis des générations. Son chant se termine toujours par la répétition des trois mêmes notes. Or, des chercheurs canadiens ont remarqué que de plus en plus de bruants à travers le Canada sifflaient plutôt une nouvelle version finissant par deux notes —et que cette version « modifiée » s’est propagée géographiquement.

Cette tendance avait en effet été observée en Colombie-Britannique avant les années 2000, et s’est déplacée rapidement vers l’est. Adoptée par la moitié des mâles en 2004 en Alberta, elle avait complètement supplanté la version originale dans cette province en 2014. En 2019, elle faisait son apparition au Québec.

Selon les chercheurs, les oiseaux de la Colombie-Britannique passeraient l’hiver dans certaines régions du sud des États-Unis, fréquentées par d’autres populations de bruants. Le chant se transmettrait alors parmi les jeunes mâles. Peut-être que la nouveauté est plus attrayante pour les femelles, proposent les scientifiques.