Si vous avez vu ces derniers jours une personne portant un gilet ou un badge affichant des rayures surtout bleues à gauche et surtout rouges à droite, il est en train de faire de la vulgarisation: une illustration beaucoup plus parlante qu’un tableau Excel. 

Imaginée en 2018 par le climatologue britannique Ed Hawkins, de l’Université de Reading, il s’agit tout simplement des températures moyennes de la Terre, de 1850 à aujourd’hui, par rapport à la température moyenne du 20e siècle. Chaque ligne verticale représente une année: plus on avance vers la droite, plus on progresse vers la fin du 20e siècle, et plus la tendance au réchauffement s’affiche donc clairement. En fait, plus le rouge est foncé, et plus l’écart avec la moyenne du 20e siècle s’accroît.

Il s’agit des mêmes données dont on se sert le plus souvent pour un de ces graphiques plus classiques montrant une courbe ascendante des températures moyennes. Mais visuellement, des rayures frappent l’imagination… et se portent bien sur un t-shirt. C’est ainsi que, joignant cette semaine —à l’occasion du solstice d’été— la campagne virtuelle #ShowYourStripes (littéralement: Montrez vos rayures) plusieurs en ont même profité pour… afficher leurs couleurs.

Show Your Stripes- gilet

Mais bien avant les vêtements, la transposition des températures en rayures avait avant tout été pensée pour la vulgarisation: une façon d’illustrer une croissance des températures qui n’est pas facile à appréhender, puisqu’elle s’inscrit dans une longue durée qui la rend peu perceptible aux humains -ce qui explique l’indifférence, voire le déni du phénomène chez certains.

Même le magazine The Economist en avait fait sa page couverture, en septembre 2019.

Page couverture, septembre 2019

Pour qui veut afficher les températures moyennes non pas du globe, mais de son pays, le site Show Your Stripes permet une petite exploration, dans la mesure où les données peuvent être plus maigres dans certaines régions. L’Organisation météorologique mondiale et la Conférence des Nations Unies pour le climat, font partie des groupes qui ont appuyé la campagne cette semaine.