On parle moins souvent des villes quand il est question de lutte aux changements climatiques, mais elles ont des pouvoirs méconnus. Qu’entreprennent les municipalités pour devenir plus résilientes? C’est le sujet de notre émission de cette semaine.

Fichier audio

Il y a trois ans, plus de 400 municipalités québécoises ont signé la Déclaration d'urgence climatique. Il s’agit d’un document où les élus s’engagent à reconnaitre l’importance de passer à l’action pour la planète. Concrètement, ils s’engagent à réduire rapidement les émissions de gaz à effet de serre de leur municipalité.

Il faut se rappeler que des municipalités du Québec commencent à ressentir les effets des changements climatiques: des inondations plus fréquentes, par exemple, ou des canicules amplifiées par la chaleur urbaine.

Où en sont-elles, trois ans plus tard? Isabelle Burgun en parle avec :

À Candiac et à Shefford, quelles furent les raisons qui ont poussé à signer cette Déclaration d’urgence climatique? Signer, ce n’est pas contraignant, mais quelles sont les actions entreprises? Quelles sont les vulnérabilités? Comment évaluer les vulnérabilités d’une ville et surtout choisir les priorités?

Shefford est la première ville du Québec à être devenue carboneutre. Ils ont obtenu leur certification il y a un an. Qu’est-ce que cela signifie sur le terrain? Quelle est la place des citoyens dans ce virage vert?

« Une municipalité ne peut pas devenir carboneutre par elle-même. Elle a un rôle à jouer de leadership, d’effet d’entraînement, de partenariat » - Johanne Boisvert

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche pour cette émission: Aurélie Lagueux-Beloin. Vous pouvez également nous écouter, entre autres, sur CIBO (Senneterre), CFOU (Trois-Rivières), CIAX (Windsor) et CFLX (Sherbrooke). 

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.

 

Photo: Canton de Shefford