Aimeriez-vous participer à une conférence des Nations Unies sur les changements climatiques? Onze mille personnes venues de 190 pays. Cette semaine à l’émission: deux Québécois qui ont participé à la dernière édition, le mois dernier à Lima, Pérou.

Fichier audio

La rencontre de Lima était la 20e du genre. La prochaine aura lieu à Paris en décembre, celle de Montréal remonte déjà à 2005. Elles ne suscitent pas autant d’attention qu’avant de la part des médias.

Et comme il s’agit d’une rencontre annuelle tenue sous l’égide des Nations Unies, elle rassemble des négociateurs représentant tous les pays, en plus d’experts du climat, de l’atmosphère, des océans, de la pollution, des écosystèmes, des forêts... et des finances publiques.

Depuis des années, on a entendu davantage de critiques que de compliments à leur égard. Sont-elles toujours utiles? Pour Hugo Séguin, notre deuxième invité, elles sont «fondamentales». Hugo Séguin en était à sa 11e conférence sur les changements climatiques —jadis comme représentant d’Equiterre, aujourd’hui comme chargé de cours à l’Université de Sherbrooke.

Quant à Maxime Lelièvre, il faisait partie d’une délégation d’étudiants de cette université. Il nous parle de l’ambiance qui régnait là-bas, des groupes et organismes non gouvernementaux, dont ceux représentant les autochtones, particulièrement vulnérables aux changements climatiques et qui ont le sentiment de ne pas être écoutés.

Dans l'ensemble, explique Hugo Séguin, il faut comprendre que c'est un processus long et difficile: il ne suffit pas de faire s'asseoir à une même table autant de pays, il faut aussi réussir à arrimer des rencontres d'experts avec une rencontre politique. En ce sens, ces rencontres annuelles seraient uniques parmi les conférences sous l'égide des Nations Unies.

Nos invités :

  • Maxime Lelièvre, étudiant au baccalauréat à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke.
  • Hugo Séguin, chargé de cours à l’Université de Sherbrooke

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les six stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun et Pascal Lapointe. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.