Il a bon goût, il séduit les petits comme les grands et il est souvent de la fête, par exemple à l’Halloween. Le sucre, cette substance issue généralement du jus de canne à sucre ou de betteraves, est devenu un problème de santé en soi.

Fichier audio

Pas étonnant quand on se rappelle qu’il est partout : du sirop aux biscuits et gâteaux en passant par les pains et les jus… La surconsommation de sucre favoriserait l’excès de poids, les caries, le risque de maladies chroniques. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publiait en 2015 un rapport pour appeler les pays à réduire leur apport en sucre dans une saine alimentation.

L’apport en sucres libres – donc ceux qui ne sont pas issus des fruits et légumes - devrait représenter moins de 10% de notre ration énergétique, que nous soyons un adulte ou un enfant. Le mieux serait même de viser la moitié, soit 5% de la ration énergétique totale, ou plus simplement, 25 grammes par jour, c’est à dire 6 cuillères à café de sucre maximum.

Un peu plus tôt cette année, une analyse de Statistique Canada concluait qu’entre 2004 et 2015, la consommation de l’ensemble des sucres avait diminué chez les Canadiens de tous les groupes d’âge. Pourtant, la consommation de sucre est toujours considérable, on parle de 18 cuillères à thé par jour et par personne.

Un ennemi: la (trop) grande variété des boissons sucrées dans notre alimentation.

Le sucre à redouter avant tout: celui qui provient de notre alimentation manufacturée. Ces molécules de saccharose et autres glucides en « ose » - sucrose, fructose, maltose - sont parfois difficiles à repérer sur les étiquettes. Autrement dit, nous en consommons beaucoup trop mais également… à notre insu!

Isabelle Burgun en parle avec:

  • Marie-Claude Paquette, conseillère scientifique/experte à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et professeure associée au département de nutrition de l’Université de Montréal
  • André Marette, chercheur à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, professeur titulaire à la Faculté de médecine de l'Université Laval et auteur de La vérité sur le sucre chez VLB Éditeur.


Quels sont les impacts sur la santé… en plus des caries? Peut-on parler de dépendance au sucre ? Il ne faut pas oublier que le sucre fait partie de la vie et est même bénéfique aux organises vivants… Quelle différence entre les sucres dits naturels et transformés ? Peut-on se fier aux étiquettes? Taxer le sucre, est-ce une solution?

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h et le samedi à 11 h sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche pour cette émission: Aurélie Lagueux-Beloin. Vous pouvez également nous écouter, entre autres, sur CIBO (Senneterre), CFOU (Trois-Rivières), CIAX (Windsor) et Radio-Fermont.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. La naissance de l'émission, en 2008, avait également été accompagnée d'une initiative politique non partisane du même nom : rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.