Alors que les agriculteurs sont déjà à pied d’œuvre dans leurs champs et que les modestes jardiniers planifient leurs plantations, qu’en est-il de la santé de nos sols ? Qu’est-ce qui se cache sous nos pieds ?

Fichier audio

C’est un peu passé inaperçu, mais 2015 était consacrée Année internationale des sols. Le Groupe technique intergouvernemental sur les sols de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) a même publié en décembre un rapport de 650 pages.

Celui-ci réunit les travaux de plus de 200 scientifiques issus de 60 pays et dresse un bilan sombre de la détérioration rapide des sols de la planète. Cette condition pourrait être inversée si les pays embrassaient des pratiques de gestion plus durables.

L’une des sources d’inquiétude aux yeux des scientifiques, c’est la fin des réserves mondiales de phosphore. Cet élément nutritif est indispensable aux plantes : il permet le transport et la mise en réserve de l’énergie, en plus d’activer de nombreuses enzymes. Certains prévoient l’épuisement de ses réserves mondiales d’ici 50 à 100 ans. Comment en est-on arrivé là? On en parle avec André Fortin, qui a contribué avec une de ses étudiantes à une importante découverte l’an dernier.

Un autre défi à nos sols et à l’environnement reste l’usage croissant des pesticides, une question notamment examinée par Jacques Brodeur. En 2011, le Québec s’était donné comme objectif de réduire de 25% les pesticides les plus dangereux pour la santé. Où en est-on ? Est-il exact que la lutte biologique gagne du terrain ? Quelles solutions cette dernière offre-t-elle? Quelle est notre dépendance aux pesticides?

Quelle est la dépendance de la production agricole aux engrais de synthèse ? Connaît-on bien le cycle du phosphore dans le sol ? Peut-on le remplacer ? Peut-on en réduire le gaspillage ? Changer nos habitudes alimentaires et même l'usage de nos déjections ? Utiliser les engrais phosphatés avec plus d’efficacité ?

Quels autres éléments issus de notre agriculture moderne, intensive et de monoculture, ont un impact sur les sols et sur leur épuisement ? Bref, comment se portent nos sols?

Les invités

  • Jacques Brodeur, professeur au Département de sciences biologiques de l’Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biocontrôle.
  • André Fortin, chercheur émérite du Centre d'étude de la forêt et professeur associé au Département des Sciences du bois et de la forêt de l’Université Laval.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13h30, sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche: Naïma Hassert. Vous pouvez également nous écouter le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal) et vous abonner sur iTunes.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.