Du rouge au vert en passant par le jaune et le violet : certaines vidéos laissent supposer que, si on dépose un caméléon sur n’importe quelle surface, il va rapidement adopter la même teinte de peau. Est-il vraiment le champion du camouflage? Le Détecteur de rumeurs fait le point.


Cet article fait partie de la rubrique du Détecteur de rumeurscliquez ici pour les autres textes.


Le premier bémol est que la plupart des caméléons possèdent déjà une couleur de peau qui leur permet de se fondre dans leur décor naturel. Ainsi, ce reptile est souvent difficile à distinguer dans un tas de branches ou dans le feuillage. Puisqu’il ne possède pas de système de défense efficace, c’est en se camouflant qu’il reste à l’abri des prédateurs et assure sa survie.

Certaines espèces de caméléons ont la capacité d’effectuer de petits ajustements de couleur selon la luminosité ambiante. Par exemple, lorsque l’environnement devient plus sombre, leur peau adoptera aussi une teinte plus foncée.

Généralement, seuls les mâles adultes ont cette capacité. Les femelles et les jeunes sont d’une couleur constante, plutôt terne. Chez certaines espèces, les femelles vont afficher des couleurs vives en période de reproduction, mais elles ont un éventail limité de coloris.

On est donc loin des changements spectaculaires qui feraient passer le caméléon d’une couleur vive à une autre en un claquement de doigts.

Les changements de couleur les plus impressionnants ont lieu lorsqu’un mâle entre en compétition avec un autre. Que ce soit pour défendre son territoire ou courtiser une femelle, le caméléon va se parer d’une couleur vive, comme le jaune. S’il perd son combat, il adoptera des couleurs foncées en signe de soumission. Cependant, il faut compter près d’une minute et demie pour qu’un seul changement de couleur se réalise.

Comment ça marche

En 2015, des scientifiques ont réussi à percer le mystère du camouflage des caméléons. C’est grâce à des cellules appelées iridophores que l’animal peut opérer ses modifications d’apparence. Ces cellules contiennent des cristaux qui reflètent la lumière. Au repos, ces cristaux apparaissent bleus, verts et rouges sur le corps du caméléon. Lorsque le reptile est en état d’excitation, la distance entre les cristaux augmente. Ce réarrangement des cellules reflète des longueurs d’onde différentes, et donc des couleurs différentes.

C’est ce qui lui permet, lorsqu’il tente d’intimider d’autres mâles ou d’impressionner une femelle, d’arborer ces teintes jaunes et orangées.

D’autres chercheurs ont par ailleurs constaté que le caméléon utilise sa capacité à changer sa couleur de peau pour réguler sa température corporelle. Comme les autres reptiles, il est un animal à sang froid et il se garde au chaud en s’exposant au soleil. Lorsque le mercure chute, les individus de certaines espèces vont donc se parer d’une couleur foncée, qui va absorber plus efficacement la lumière.

 

Verdict

Le caméléon modifie bel et bien la couleur de sa peau pour se camoufler dans son milieu naturel, pour se défendre contre d’autres mâles et pour réguler sa température. Toutefois, il ne réalise pas de métamorphoses spectaculaires et il ne peut pas adopter la même couleur qu’une surface sur laquelle il est déposé.

 

Photo: Chamaeleo lateralis / Roger Le Guen / Flickr