Vivez-vous dans un environnement bruyant ? Très certainement si vous vivez en ville ! Des chercheurs se sont intéressés au bruit en faisant passer des tests d'audition dans 50 villes du monde — et le palmarès compte parmi ses « championnes du bruit » des métropoles comme Le Caire (Égypte), New Delhi (Inde), Istanbul (Turquie) et Paris. C’est le sujet de notre émission de cette semaine.

Fichier audio

Montréal ne figure pas dans la liste : mais ce ne serait pas l’avis d’une partie des habitants de Saint-Lambert, qui trouvent leur voisine particulièrement bruyante. Surtout l’été, avec tous ses festivals, sans compter le Grand prix de formule 1.

En juin dernier, la population de Saint-Lambert a été informée des différentes mesures — adoptées avec Montréal — pour gérer les problèmes de bruit provenant du parc Jean-Drapeau, situé sur le fleuve Saint-Laurent. Les représentants des deux villes y ont installé des appareils pour mesurer le niveau sonore des évènements du parc.

Surtout que les évènements en question de ce parc sont passés de 30 en 2011 à 80 en 2018. L’analyse des mesures est censée permettre d'établir un plafond sonore pour l'année prochaine.

Il faut rappeler que selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le bruit est effectivement nuisible pour notre santé : il peut  perturber le sommeil mais aussi devenir un facteur de risque de maladies cardiovasculaires. L’OMS recommande d’ailleurs un niveau de bruit maximal de 55 décibels le jour et de 40 décibels la nuit.

Isabelle Burgun parle de pollution sonore avec :


Qu’est-ce qui contribue le plus au bruit dans une grande ville ? Les transports d’abord, les « bruits du voisinage » ensuite, répond David Kaiser. Comment mesure-t-on la pollution sonore ? 55 décibels le jour et 40 décibels, la nuit : ça correspond à quoi ? Quel impact cela peut avoir sur la santé ? Et que peut-on faire pour diminuer l’exposition au bruit ?

+++

En chronique : on passe comme chaque semaine le micro à un scientifique éditorialiste. Cette semaine : David-Martin Milot, médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive. Spécialiste des substances psychoactives, il nous parle de la libéralisation de la vente d’alcool dans nos sociétés.

+++++++++++++++++++++++++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le lundi à 13 h et le samedi à 11 h sur les cinq stations régionales de Radio VM. Elle est animée par Isabelle Burgun. Recherche pour cette émission : François Cartier. Vous pouvez également nous écouter sur CHOQ-FM (Toronto), CIBO-FM (Senneterre), CFOU (Trois-Rivières), CIAX (Windsor), CHOW (Amos) et Radio-Fermont.

Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. La naissance de l'émission, en 2008, a également été accompagnée d'une initiative politique non partisane du même nom : rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et sur Facebook.