La science n’est pas qu’un livre de concepts, c’est aussi du vécu, des objets du quotidien et du flamboyant. Mais comment l’enseigner aux jeunes —et en convaincre les moins jeunes ?

Fichier audio

 

À notre émission cette semaine, un entretien avec deux personnes qui ont en commun d’expérimenter des façons inédites d’enseigner les sciences, en plus de se poser des questions sur ce que devraient être les objectifs d’un enseignement des sciences: quelle formation voulons-nous?

Et surtout, pourquoi faudrait-il une meilleure formation en science? Est-ce pour une relève efficace, capable de faire tourner notre économie du savoir, ou pour des citoyens allumés et cultivés? Les enseignants doivent-ils refaire leurs devoirs? Faut-il leur offrir un service “avant cours” pour les aider à se connecter aux outils d’aujourd’hui et à l’actualité?

Tout ne va pas si mal: selon le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), les élèves québécois se classeraient, en science, au 10e rang parmi les 65 pays de l’OCDE. Mais que mesure ce classement PISA, demandent nos invités: les talents des meilleurs parmi les meilleurs, ou la culture scientifique d’une population?

Nos invités:

 

+++++++++++++

Je vote pour la science est diffusée le mardi à 11h à Radio Centre-Ville (102,3 FM Montréal). Vous trouverez sur cette page des liens vers les émissions des saisons précédentes. Pour en savoir plus sur l'initiative Je vote pour la science, rendez-vous ici. Vous pouvez également nous suivre sur Twitter et nous télécharger sur iTunes.